PROPOSER DES DEFIS INTELLECTUELS EN KODESH POUR RENDRE LES ELEVES ACTIFS

logo

L’Institut Moshe Ahrend a pour mission le développement des compétences professionnelles des personnels en charge de l’enseignement des matières juives dans le monde francophone.

Il s’y consacre au moyen deImage2

La formation des maîtres en kodesh

La création de ressources à destination des enseignants

L’aide à l’écriture de programmes d’enseignement juif et à la conception de ressources pédagogiques destinées aux élèvesImage1

Le tutorat auprès de directeurs ou de conseillers pédagogiques

La formation des maîtres est assurée soit de manière continue sur l’année par le regroupement de professeurs de différentes écoles (250 h de cours), soit par des interventions auprès de l’équipe pédagogique d’un établissement pour aborder une thématique particulière. Une place importante est accordée aux visites de formateurs dans la classe du stagiaire, de façon à faciliter le passage de la théorie à la pratique et un accompagnement le plus personnalisé possible.

La création de ressources est le complément naturel de la formation. L’IMA vise à faciliter l’accès de tous les enseignants, où qu’ils soient et quand ils le souhaitent, à un soutien pédagogique. Il veut pour cela éditer des manuels simples et accessibles à tous traitant de la pratique de classe dans les matières juives, et offrir sur son site internet des moyens d’auto-formation ainsi que des documents pédagogiques essentiels.

 L’équipe de direction de l’IMA est composée de spécialistes ayant tous au moins 20 années d’exercice en-tant que formateurs pour l’enseignement des matières juives. Leur connaissance des méthodes d’apprentissage en usage dans les disciplines générales leur permet d’offrir une synthèse harmonieuse et une expertise unique en France entre les didactiques du Kodesh et du h’ol.

 

Cherchant à marcher sur les pas du Pr Moshé Ahrend z’l, l’Institut qui porte son nom veut promouvoir un enseignement juif qui ne développe pas seulement les connaissances de l’enfant mais aussi sa réflexion, sa capacité à s’interroger, de façon à lui transmettre le plaisir et le désir de chercher dans les textes de la tradition juives les réponses aux questions qu’il aura appris à se poser.  

 

 

Publicités